RAAC - Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie

La RAAC est une approche multidisciplinaire de prise en charge globale du patient en période périopératoire visant au rétablissement rapide de ses capacités physiques et psychiques antérieures.Cela correspond à une organisation spécifique des soins centrée autour du patient tout au long du parcours de soins. L’ensemble des mesures qui interviennent sur les 3 périodes pré-, per- et postopératoires doivent permettre une récupération améliorée et rapide du patient permettant une sortie anticipée. Sa pratique est multidisciplinaire et nécessite une collaboration étroite entre les équipes médicales (médecins anesthésistes, chirurgiens, rééducateurs, infirmiers, kinésithérapeutes, aides-soignants, etc.) et l'environnement administratif et organisationnel. Le rôle du patient dans cette prise en charge est primordial. Sa participation commence dès les premières consultations médicales avant l’opération pour se poursuivre après, et même au-delà du séjour à l’hôpital. Il devient acteur de ses soins tout au long de cette période.Il est impliqué directement dans la procédure de récupération précoce de la manière suivante :

AVANT L’INTERVENTION
• en participant, si son état de santé l’exige, cette phase de préparation à la chirurgie appelée préhabilitation
• en ayant lu et compris le principe de ces procédures
• en intégrant le fait que ces procédures ne sont pas faites pour « vous chasser » de l’hôpital mais plutôt pour éviter un séjour inutilement prolongé (risque d’infections nosocomiales).
• en s’engageant à participer activement aux procédures
• en suivant les prescriptions de boissons claires (éventuellement sucrées) jusqu’à deux heures avant l’intervention
• en prenant, en accord avec l’équipe médicale, toutes les mesures pour une sortie de l’hôpital dès que les conditions sont réunies.

APRÈS L’OPÉRATION ET PENDANT VOTRE SÉJOUR À L’HÔPITAL
• en se forçant à se lever du lit dès l’après-midi du jour de l’opération
• en suivant, autant que possible, les prescriptions de réalimentation rapide
• en quittant la chambre pour marcher dans le couloir du service dès que possible
• en appuyant, le cas échéant, sur le bouton de l’appareil anti-douleur chaque fois que

nécessaire
• en signalant tout événement anormal

APRÈS LA SORTIE DE L’HÔPITAL
• en s'efforçant de retrouver aussi rapidement que possible ses activités habituelles
• en contactant le médecin traitant ou le chirurgien référent chaque fois que nécessaire
Si les conditions personnelles ne permettent pas une sortie rapide de l’hôpital toutes les mesures nécessaires doivent être prises bien avant la programmation de l’intervention pour trouver une solution adéquate. D’autant qu’il est maintenant admis qu’un séjour inutilement prolongé à l’hôpital n’est pas sans risque.

  • YouTube - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
Institut Français de l'Obésité
Cabinet Médical,15 Rue Lacépède, 75005 Paris
Tél: 01 55 43 11 70