Vos Questions

Vos questions sur l'intervention

1- La chirurgie bariatrique se déroule par voie coelioscopique ?

Oui, des trocarts et une caméra sont introduits à travers la paroi abdominale par des petites incisions de 2 cm environ.

2- Pourquoi la coelioscopie peut-elle être douloureuse ?

  • A cause du gaz insufflé lors de l’intervention ? 

  • A cause des cicatrices ?

Il est nécessaire de gonfler la cavité abdominale à l’aide de dioxyde de carbone (CO2) pour bien visualiser les différents organes. Ce gaz est retiré à la fin de l’intervention mais il peut en rester. Cela provoque des douleurs typiques, dans les épaules et les lombaires. Une sensation d’oppression peut également être ressentie.

Il ne faut pas s'inquiéter, la douleur est calmée par les médicaments.

3- Après une chirurgie bariatrique, faut-il se lever et bouger rapidement ?

Oui, une mobilisation précoce permet de diminuer les douleurs liées au gaz de coelioscopie et de diminuer le risque de survenue des complications.

4- Au cours de l’intervention, est-ce que je peux me réveiller?

Non, l’anesthésie générale permet de plonger le patient dans un sommeil profond et de bloquer les sensations douloureuses. Les fonctions vitales sont surveillées et contrôlées tout au long de l’intervention par l’anesthésiste.

5- Pourquoi pouvez-vous sentir une douleur à la gorge après l’intervention ?

  • A cause de l’intubation ? 

  • A cause de la chirurgie ?

L’intubation est l’introduction d’une sonde dans la trachée pour aider, contrôler et protéger les voies respiratoires. Elle permet d’assurer l’oxygénation des organes vitaux lors de l’intervention. La présence de ce tube peut être gênant quelques jours après la chirurgie.

6- Je dois être à jeûn avant l’intervention, pourquoi ?

  • Pour prévenir les complications au moment de l’anesthésie générale ? 

  • Parce que le régime commence dès maintenant ? 

L'estomac doit être vide pour limiter le risque de vomissements dans les poumons au moment de l’anesthésie et de l’intubation. On ne doit ni manger, ni boire pendant les 6 heures qui précèdent la chirurgie.

7- La pose d’une perfusion est obligatoire ?

Oui, l’injection des produits pour l’anesthésie, des antidouleurs, des antivomitifs se font obligatoirement par voie veineuse. C’est un dispositif qui est posé à l’intérieur d’une veine qui nécessite une piqûre. Il est retiré dès que l'on a plus besoin de médicaments par voie intraveineuse.

8- J’ai un drain, cela veut dire que l'intervention s’est mal passée ?

Non, si le chirurgien a jugé nécessaire de poser un drain lors de l’intervention, c’est pour éviter la formation d’un hématome et de surveiller les éventuels saignements.

9- Les agrafes posées sur les sutures restent-elles à vie ?

Non, elles se résorbent naturellement au bout de quelques mois.

10- A quoi servent les bas de contention ? 

  • A maintenir une bonne circulation sanguine ? 

  • A maintenir une bonne chaleur de mes jambes ?

Les bas de contention sont des bas élastiques qui, par compression de la jambe, favorisent la circulation sanguine et facilitent la remontée du sang vers le coeur. Il faut les conserver plusieurs semaines après l’intervention car ils sont un bon moyen de prévenir des phlébites, c’est la formation d’un caillot qui peut perturber la circulation sanguine et entraîner des complications respiratoires.

 

Vos questions sur le sport

1- Quels sont les comportements à risque qui favorisent l’inactivité physique?

  • Passer du temps devant la télé/l’ordinateur

  • Passer du temps avec sa famille

Oui, les écrans sont aujourd’hui la principale raison d’inactivité. On y consacre trop de temps, on mange avec, on vit avec sans forcément y prêter vraiment attention, on ne parle plus ensemble. Si la télé est constamment allumée chez vous, faites le test, éteignez-la, mettez-vous à table en famille sans écran, discutez tous ensemble, partagez ce moment. La télé et l’ordinateur ne sont pas des membres de votre famille. Ils n’ont pas leur place au moment du repas.

 

2- Pour avoir une activité physique régulière 

  • Devez-vous vous inscrire obligatoirement à un club de sport ?

Non. Au quotidien, tout au long de la journée, vous pouvez avoir une activité physique sans avoir une carte de membre ! Au quotidien, il suffit de modifier son comportement, de réaliser des activités simples comme :

  • Se rendre à l’école à pied

  • Prendre les escaliers

  • Marcher 15min après une pause repas au bureau.

  • Le week end, proposez à vos enfants, une sortie en vélo, au parc, et faites des câlins avec votre amoureux(se) !

 

3- Au minimum, combien de temps par jour devez-vous exercer une activité physique ?

  • 30 minutes

  • 1 heure

  • 2 heures

Oui, 30 min en moyenne par jour suffisent selon l’intensité de l’activité.

Chaque exercice deviendra de plus en plus facile si vous les réalisez régulièrement, ne vous découragez pas.

 

4- Grâce à une activité régulière : 

  • Vous stabilisez votre poids

  • Vous augmentez vos chances de réussir votre parcours d’amaigrissement.

Oui, une activité est nécessaire pour améliorer la perte de poids, pour se muscler et avoir un bon résultat sur le long terme.

 

5- Il est préférable de commencer les activités de manière :

  • Intensive

  • Adaptée et progressive

Commencez doucement ! Vous devez habituer votre corps et votre esprit à la pratique d’une

activité. Elle sera progressive selon votre état de santé, vos capacités physiques et votre

fatigue.

L’intensif ne dure jamais.

 

6- Quel est le paramètre indispensable à entraîner avant même de débuter des activités ?

  • Votre masse musculaire

  • Votre respiration

Oui, maîtriser sa respiration est essentiel et ce n’est pas si simple que ça ! Les exercices présentés par le kiné permettent de prendre conscience de vos capacités respiratoires, de votre paroi abdominale et de votre corps dans son ensemble. C’est le facteur qui pourra conditionner votre endurance et votre résistance.

 

7- J’ai toujours été obèse, je ne dois pas avoir beaucoup de muscles :

  • Vrai

  • Faux

Faux, vous avez forcément des muscles, mais la masse graisseuse est plus importante. De plus, vous n’en avez sûrement pas conscience. Pour cette raison, l’activité physique est indispensable pour que votre masse musculaire puisse se développer et que vous obteniez de bons résultats sur le long terme.

Vos questions sur la réalimentation

La réalimentation - Alimentation après votre opération en quelques mots :

 

Suite à votre intervention, la capacité du brassage de votre bol alimentaire par votre estomac est réduite. Une alimentation avec une texture modifiée devra être respectée pendant le 1er mois. Cette texture permet de protéger les sutures de votre nouvel estomac et prévenir le risque d’apparition de complications.

Evolution des textures sur le premier mois post-opération :

➔       1ère semaine après l’opération : mangez mixée lisse (texture comme une compote ou purée sans aucun morceau) : éviter les soupes ainsi que les potages inintéressants nutritionnellement parlant

➔       2ème semaine après l’opération : mangez moulinée (purée non lisse avec des petits morceaux)

La réintroduction  des fruits crus (pomme, poire, nectarine, etc.) sera possible 15 jours après l’opération, selon votre tolérance, en veillant à enlever les peaux épaisses, ainsi que les pépins.

➔      A partir de la 3ème semaine : mangez en petits morceaux (évolution de l’augmentation de la taille des morceaux au fur et à mesure des jours et de votre capacité digestive)

Durant ces 4 premières semaines, évitez certains légumes à fibres dures et difficiles à digérer (tels que les poireaux, asperges, côtes de blette, fenouils, fond d’artichaut, cœur de palmier, salsifis, poivrons, choux, céleri) ainsi que les légumes secs (lentilles, haricots rouges, haricots blancs, pois chiche, etc.)

Au bout d’un 1 mois postopératoire :

➔       Au bout d’un 1 mois postopératoire : reprise d’une alimentation  « normale »

Les crudités pourront alors être réintroduites, et ce en fonction de vos envies et de votre tolérance.

Quelques points diététiques importants :

➔      Mangez lentement, dans un environnement calme en mastiquant bien vos aliments (idéalement au moins 30 minutes) et soyez attentif à vos sensations lors des repas, ne vous forcez pas                       

➔      N’attendez pas d’avoir soif pour boire : s’hydrater régulièrement par petites gorgées, et ne buvez pas en mangeant : s’arrêter de boire 30 minutes avant et reprendre l’hydratation 30 à 45 minutes après

➔      Les boissons gazeuses sont strictement interdites à vie, la consommation d’alcool est interdite durant la réalimentation, elle pourra être occasionnelle seulement 3 mois après l’opération

➔       Une source de protéines (viande, poisson, œuf..) devra être consommée à chaque repas et sera à privilégier

➔      Evitez les aliments riches en gras et en sucre qui sont mal tolérés par votre nouveau métabolisme. De plus, la perte de poids sera moins durable. 

➔      Instaurez des repas fractionnés : Faire 3 repas et ajouter 2 à 3 collations par jour si besoin

  • YouTube - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
Institut Français de l'Obésité
Cabinet Médical,15 Rue Lacépède, 75005 Paris
Tél: 01 55 43 11 70